Islande

Voyage en Islande


Heures au format UTC + 1 heure



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
Administrateur du site
Hors ligne

Inscription: Déc 2011
Messages: 467
Sexe: Non specifié
MessageSujet du message: Les islandais
Posté: 15 Jan 2016, 14:35 

«Þetta reddast» («tout finit par s’arranger») est une des devises des islandais. Des siècles d’isolement ont donné à ce peuple un caractère bien trempé. Les islandais sont très attachés à leur terre ainsi qu’à leur histoire, ils sont très patriotiques et ils l’assument, ils sont fiers de leur pays et posent souvent la même question aux touristes : «comment trouvez-vous l’Islande ?».
Selon une étude de le GPI (l’indice mondial de la paix) c’est le peuple le plus paisible du monde. L’étude se base sur le taux de criminalité, la stabilité politique et le pourcentage de détenus.
Ils ont la réputation d’être des gens solides, simples et tenaces. La rudesse du climat y est certainement pour quelque chose. 36 % de la population est rurale, donc la majorité des habitants est regroupée dans l’agglomération de Reykjavik.
Du fait de l’isolement de leur île ils sont habitués à ne compter que sur eux même, ils sont individualistes. Cela se vérifie dans la chasse à la baleine : les islandais ne mangent pas spécialement plus de viande de baleine que les autres peuples, mais ils continuent d’en soutenir la chasse, c’est une manière de revendiquer leur indépendance.
Les islandais sont également des gens éduqués (le niveau élevé des études des habitants en atteste) et créatifs (le patrimoine culturel de l’île est très riche). Dans le centre-ville de Reykjavik les pratiques culturelles sont plus variées qu’ailleurs, l’art est une passion qui se développe dans de nombreux domaines : musique (avec la toute récente inauguration de la salle de concert opéra Harpa), le design, la mode la littérature et le cinéma. Tous les domaines sont représentés, il y a une vraie énergie créatrice. Depuis quelques années l’Islande s’est fait un nom sur la scène musicale internationale avec des artistes tels que Björk, Sigur Ross…
Lors de la crise financière qui a frappé le pays en 2008, le caractère intrépide et confiant de ce peuple a été mis à rude épreuve : des points de distribution de nourriture ont été ouverts, on a commencé à revendre les gros 4 X 4, mais c’est un peuple résistant qui plutôt que de vivre de l’aire sociale préfère se remuer : de nombreux jeunes sont partis tenter leur chance à l’étranger, en Norvège notamment. Mais aujourd’hui le peuple islandais avec sa résilience qui le caractérise a rebondi, la confiance est revenue, la création de nouvelles entreprises a redémarré surtout dans le domaine d tourisme qui explose. Du coup les tarifs des tours opérators locaux suivent la tendance et leurs tarifs grimpent, l’Islande redevient un pays cher. Tout le monde se remet donc à croire au vieux dicton « Þetta reddast» qui est devenue une devise nationale. Avant 2008 les islandais vivaient beaucoup à crédit grâce aux banques qui représentaient alors plus de 10 fois le PIB du pays.
A mi-chemin entre l’Amérique et l’Europe, l’Islande subit fortement l’influence des Etats-Unis (avec l’ancienne base de GI’s à Kéflavik) mais culturellement les habitants se sentent très proche des pays scandinaves.
Les islandais ne se dévoilent pas facilement, ils n’affichent pas tout de suite leurs sentiments et impressions, à l’exception des vendredi et samedi soir dans les rues de la capitale avec l’alcool qui coule à flots et lève les inhibitions. Leur acharnement au travail leur a donné, besoin de décompresser oblige, un goût immodéré pour les loisirs, donnant les excès de folie qu’on connaît les soirs de week-end, tout comme les maisons de vacance autour du cercle d’or, ou le grand nombre de piscines publiques qui sont une véritable institution. On dit également que jusqu’en 1988 beaucoup d’enfants naissaient le jeudi. Pourquoi ? Parce que jusqu’en 1988 le pays n’avait qu’une seule chaîne de télé, et qu’elle n’émettait pas le jeudi afin de permettre aux habitants de s’adonner à des activités plus constructives ! LOL !
Au cours du siècle dernier le mode de vie des habitants s’est métamorphosé, passant de communautés familiales disséminées dans des villages tout autour du pays à une société urbanisée. On quitte désormais sa campagne pour venir faire ses études à Reykjavik, puis on y reste pour travailler. Les islandais cumulent plusieurs emplois, en particulier durant l’été (la saison touristique) pour faire face à l’afflux de touristes sans cesse en augmentation. Mais le tourisme hivernal est également en hausse. Plusieurs facteurs peuvent expliquer l’explosion touristique : la situation devenue critique dans de nombreux pays du globe a fait ressortir le pays comme une solution possible de vacances, mais aussi la publicité faite au pays avec les conséquences de l’éruption de l’Eyjafjallajökull, ainsi que l’effondrement de son système bancaire en 2008. L’Islande a été tout à coup placée en pleine lumière via les feux de l’actualité. L’Islande a accueilli 1 million de touristes en 2014, deux fois plus qu’en 2010. L’afflux de tous ces touristes plaît à beaucoup d’islandais, cela a contribué à la reprise et a renforcé leur intérêt pour la nature et la culture de leur pays. Mais le comportement de certains touristes les désole. Face aux dégâts du tourisme-bull doser des entreprises cherchent à développer des carburants verts, du coup certains qualifie l’Islande d’Arabie Saoudite verte. Les touristes peuvent donc paraître parfois un peu envahissants, et les habitants tentent de s’adapter. Mais c’est un peuple courageux et plein d’humour noir donc tout cela devrait bien se passer.
Les femmes sont traitées sur le même pied d’égalité que les hommes. Le forum économique mondial a classé plusieurs fois l’Islande en 1ère position pour l’égalité homme femme. Cette égalité se vérifie dans de nombreux domaines tels que la politique, l’éducation… Il n’est pas rare de trouver une femme à la place du PDG dans une entreprise. Elles ont un fort caractère, il faut dire que durant des siècles, quand leur mari partait en mer, c’étaient elles qui géraient la ferme, le bétail, les cultures, et tout cela dans un milieu assez hostile où l’été ne dure que 2 ou 3 mois. Ca développe le gène de la bonne organisation.
Ils ont beau continuer à parler la langue originelle des vikings, des études génétiques ont montré que leur sang est le plus « mélangé » de tous les pays nordiques. Ce serait dû au fait que de nombreux colons auraient eu des enfants avec leurs esclaves britanniques et irlandaises. L’isolement du pays donne une population homogène, ce qui en fait un panel idéal pour des études génétiques sur la population. En 1998 la société deCODE Genetics a constitué une base de données sur les habitants du pays ayant pour but d’identifier les gènes responsables de maladies héréditaires. L’expérience a été tentée sur 100 000 volontaires, mais cela a entraîné une controverse dans le pays ainsi qu’à l’étranger et le projet a été abandonné.


Haut
  Profil 
 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

Permissions de ce forum:

Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 


cron
Créer un forum | © phpBB | Entraide & support | Forum gratuit