Islande

Voyage en Islande


Heures au format UTC + 1 heure



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 messages ] 
Auteur Message
Hors ligne

Inscription: Déc 2015
Messages: 10
Sexe: Non specifié
Posté: 14 Déc 2015, 21:06 

Bonjour à toutes et à tous.

J'envisage de traverser l'Islande par l’intérieure des terres au mois de mai 2016, en skis, en solo et en autonomie. Du Nord (Myvatn) au sud (Skogar).
J'ai déjà une très bonne expérience des rando en solo sur une quinzaine de jours et en autonomie (HRP, GR20...).
C'est un périple que je rêve de faire depuis longtemps, et cette année je suis disponible du 30 avril jusqu'au 23 mai 2016.
Je m'adresse à vous car je voulais savoir s'il était encore pratique de faire cette traversée à cette période ?
Bien entendu j'aurais préféré le faire en mars ou avril, mais mon travail m'en empêchait.
Le terrain est-il encore praticable en SRN ? Y a t-il suffisamment de neige et non pas des gués boueux à traverser à cause de la fonte ?
Je n'ai pas très envie de galérer à enlever mes skis sans arrêt pour marcher sur l'herbe la moitié du temps...  


Merci beaucoup.

Gabriel


Haut
  Profil 
 
Administrateur du site
Hors ligne

Inscription: Déc 2011
Messages: 467
Sexe: Non specifié
Posté: 16 Déc 2015, 20:22 

Salut Gabriel,

le mois de mai c'est quand même bien tard dans la saison... Certes certains hivers sont tardifs comme celui de l'an dernier mais c'était exceptionnel. Je crains que tu te retrouves avec de grands passages sans neige (ça serait possible) et que tu doives porter la pulka et les skis. Sans compter que les températures diurnes peuvent recommencer à grimper, et la neige fondant, il n'est pas impossible de se trouver avec de grandes étendues inondées d'eau de fonte (qui ne pénètre pas le sol encore gelé et stagne en surface). Galère...L'idéal serait plutôt la première quinzaine de mars, c'est là qu'on a le plus de change d'avoir suffisamment de neige, des jours qui rallongent, permettant de skier jusqu'à 18 ou 19 heures. Plus tôt en janvier et février il y a encore des risques de gros coup de vent, et puis on doit stopper de skier tôt en fin d'après midi à cause de la luminosité qui baisse.
Une idée de ce à quoi peut ressembler un gros coup de vent en Islande :

Mais avec la météo en Islande on n'est jamais sûr de rien, et donc tu peux avoir un coup de bol et te retrouver avec encore beaucoup de neige sur les highlands et des températures assez basses pour garantir une bonne glisse.
Certains pour être sûr de passer partent avec un système de roues à fixer sous la pulka pour les éventuels passages sans neige.
Mais une chose est certaine, il est bon de prévoir 2 ou 3 jours de sécurité, car très régulièrement on reste bloqués 2 jours quelques part à cause d'une tempête. A chaque fois que j'ai tenté le coup j'y ai eu droit pendant 48 heures.

On s'tient au jus...

à +


Haut
  Profil 
 
Hors ligne

Inscription: Jan 2016
Messages: 5
Sexe: Non specifié
MessageSujet du message:
Posté: 09 Jan 2016, 20:56 

Bonjour et bonne année!

Je parcours ce forum régulièrement et suis toujours très intéressé par toutes vos discussions, merci à toutes et à tous. Je réponds sous cette discussion déjà entamée car je suis en préparation d'une aventure similaire. Monsieur l'administrateur est de très bons conseils et mes questions pourraient éventuellement intéresser l'initiateur de ce dialogue. J'ai bien entendu lu les récits des deux traversée de monsieur Youge, félicitations, belle aventure agréablement contée.

Mon "day by day" ainsi que mon carnet de route est à ce jour très bien rempli, de nombreux détails, j'irai donc à l'essentiel. Ma traversée commencera au nord/nord-est, au croisement de la route 1 et route F88 (N65° 37.405 W16°14.602) direction Cabane de heroubreioarlindir (N65°11,237 W16°13,931), puis cabane de Drekagil (Est de l'Askja), suivre route F910 jusqu'à Niydalur et enfin tomber sur le route F26 en direction de Selfoss. Le trajet est de 360 Km. Je fais la traversée en ski de randonnée et pulka. Mes multiples recherches et informations m'ont fait choisir un départ au 1 mars 2016 pour les raisons suivantes: "moins de risques" de tempêtes sévères, enneigement considerable, pluies moins fréquentes, rallongement des journées, certains terrains sont très accidentés (coulée de lave) et sont difficilement franchissable sans un enneigement considérable au risque de ralentir sa progression et d'user ses nerfs pour se frayer un chemin avec Pulka... Je ne souhaite pas partir plus tard car le risque principal est de se retrouver coincé au passage à gué suite à la fonte des neiges (danger) et l'accumulation de l'eau dans certaines vallées rendant impossible la progression de l'itinéraire au sec ou d'y trouver un emplacement non immergé pour y planter sa tente. J'ai décidé de suivre les chemins/routes généralement empruntés l'été afin de passer les rivières avec de faibles profondeurs, au cas ou... Voici donc un resumé un peu vulgaire de mon projet de route.

En ce qui concerne la préparation technique; campement, évolutions en region polaire, préparation physique et surtout mental, j'ai suivi les conseils de Dixie Dansercoer auteur d'un formidable ouvrage (en Anglais) "POLAR EXPLORATION, a practical handbook for north and south pole expeditions", tout y est expliqué, argumenté avec exemple selon expérience vécue, très intéressant, je recommande vivement, cela m'a beaucoup aidé.

J'ai à ce jour envoyé plusieurs emails; centrale des guides Islandais, Ice-SAR rescue team, un guide en privé mais n'ai reçu aucunes réponses... Je souhaitais déposer un plan de route, itinéraire en cas de problèmes, savoir si je devais obtenir des clés pour les cabanes sur la route et être épaulé afin d'avoir un maximum d'information pour ma sécurité et ne pas faire d'erreur de planification..

Monsieur Youge, auriez vous quelques adresses, contacts, informations concernant ces sujets là? Je souhaiterai bien entendu en discuter d'avantage avec vous, connaitre éventuellement votre ressenti et conseils en plus des nombreuses informations que vous avez déjà très bien exprimées?

Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais il y de ca 2 semaines, une jeune équipe d'aventuriers Britannique à tenté la traversée nord-sud, leur aventure a plus ou moins irrité les autorités Islandaises. Ils prétendaient via un site sponsorisé être les premiers à tenter la traversée de l'Islande, sans Assistance. Ils ont fait appel 3 fois à un Hélicoptère de secours pour rapatrier des membres de leur équipe, soit blessé, épuisé et la dernière fois suite à un avis de tempête. Voici leur site internet http://www.thecoldestcrossing.com , pour les nombreux articles au sujet de cette expédition je vous laisse vous renseigner sur le net, les autorités Islandaise veulent changer la loi sur l'assurance de telles expéditions...  C'est surement pour cela que mes questions ne les enchantent pas tant que ca.. Qu'en pensez vous?

C'est un début, merci de m'avoir lu, hâte de partager avec vous sur ce sujet.

Bien à vous,

Allan


Haut
  Profil 
 
Administrateur du site
Hors ligne

Inscription: Déc 2011
Messages: 467
Sexe: Non specifié
Posté: 10 Jan 2016, 09:36 

Salut Allan et bien venu ici,


j'espère que ton trip réussira et que tu nous raconteras...

En ce qui concerne tes emails sans retour auprès des guides islandais je crains malheureusement que tu ne fasses les frais des jeunes britanniques... Les équipes de secours (constituées surtout de bénévoles) sont excédées par l'inconscience de certains touristes. D'après ce que j'ai cru comprendre sur les forums les jeunes anglais de 19 ans n'avaient aucune expérience en milieu polaire et je crois que leur seule préparation a été de réaliser le trek du Laugavegur (un truc facile donc) l'été précédent !

Sinon j'ai l'impression que nous les français, avons plutôt une mauvaise réputation auprès des services de secours. C'est vrai qu'on est nombreux à faire de la rando là-haut, et que beaucoup partent traverser e pays en solo (l'été, mais quand même) sans aucun moyen de prévenir les secours en cas d'avarie. Se casser une jambe ou une cheville ça peut arriver à n'importe qui, et certains coins des highlands sont encore bien isolés malgré l'explosion du tourisme. Et tu peux sécher sur place des semaines durant avant qu'un autre randonneur ne te retrouves.

Sinon, insiste auprès de Ice-Sar, renvoie leur un mail, ils vont finir par répondre, ils sont là pour ça c'est leur job. Insiste bien sur l'expérience que tu as. Ils n'ont peut-être pas eu le temps aussi, mais je sais qu'ils répondent afin de recadrer les projets utopiques de certains, donner des conseils très avisés... ce qu'ils ont déjà fait plusieurs fois pour moi. On peut parfois les trouver très alarmistes dans leurs conseils (..."ouh la la votre projet est complètement fou !"...) mais ils savent de quoi ils parlent, ils ne blaguent pas, ce sont de vrai pro dont la formation dure deux ans.

Pour ce qui est de déposer un plan de route c'est tout à fait possible et même indispensable si tu pars seul, de surcroît pour un trip hivernal, ils l'accueilleront avec plaisir ! Directement via le site d'Ice-Sar c'est possible. Je l'ai fait l'été dernier par sécurité pour un trek car je partais avec mon fils (jeune) et ils m'ont donner de bons conseils (l'hiver était tardif et il y avait encore énormément de neige partout).
Même une fois ton plan de route déposé sur leur site, l'idéal serait que tu fasses un (rapide) passage à leur bureau pour un dernier checking et leur laisser éventuellement une photo de toi équipé de ta veste, pantalon, couleur modèle et marque de ta tente, pulka... Tu pourras aussi leur louer une balise de détresse ou un téléphone satellite (même si le téléphone classique passe de plus en plus partout dans le pays grâce à de nouvelles antennes relais).  
Tu pourras aussi louer les clés des refuges qui jalonnent ton parcours, ce qui est super important. Crois-moi sur place t'apprécieras à mort le confort de ces cabanes, tu récupèreras forcément beaucoup plus vite et les jours suivants ne seront que plus appréciables. Si tu passes les voir juste avant de démarrer ton expé ils pourront aussi te donner des infos plus récentes et donc plus précises sur l'enneigement des zones que tu vas traverser, ce qui te permettras de confirmer ton parcours ou de le modifier un peu suite à ces infos "fraîches".

Je connais quelques guides islandais mais je ne suis pas certain qu'ils accepteront de donner des conseils en direct comme ça sans que tu prennes un package-voyage dans l'organisme pour lequel ils travaillent (par exemple l'organisme Iceland Mountain Guides), ils risquent de te répondre que le bureau Ice-Sar est là pour ça... Mais tente on ne sait jamais, renvoie des mails, n'aie pas peur d'insister tu as tout à gagner à le faire et cela montreras que tu prépares bien ton projet...

N'hésite pas si t'as des questions, et sur le web, demande conseil à tous ceux qui l'ont déjà fait, croise les infos. Et tiens nous au courant de l'avancée de ton projet, ça m'interresse méchamment !!!

à +
Jouge.


Haut
  Profil 
 
Hors ligne

Inscription: Jan 2016
Messages: 5
Sexe: Non specifié
Posté: 11 Jan 2016, 13:11 

Salut Youge!

Merci beaucoup pour toutes ces précisions! Je vais suivre tes conseils et insister gentiment auprès de Ice-sar. Je ne comprends pas comment d'ailleurs, ils ont autorisé le départ de cette jeune expédition la première fois et encore moins la troisième fois.. Quoi qu'il en soit, leur but était d'inspirer une jeune generation d'aventurier à explorer d'avantage, j'espère qu'ils auront compris ce qu'il ne faut pas faire pour mener à bien un tel projet.

Je suis en ce moment à Paris, j'ai cru comprendre que vous y êtes installé. Je vous invite volontiers pour un café afin de discuter de tout ca de vive voix.

Bien à vous,

Allan


Haut
  Profil 
 
Hors ligne

Inscription: Jan 2016
Messages: 5
Sexe: Non specifié
Posté: 19 Avr 2016, 10:31 

Salut Youge!

330 km plus tard, je suis heureux de revenir te donner des nouvelles! Bien entendu compliqué de savoir par ou commencer.

MERCI est un bon début !!!!!! Merci pour toutes les infos que tu m'as transmise, merci pour ton implication, merci d'avoir pris le temps de répondre à chacune de mes questions, merci d'être l'administrateur d'un forum ultra intéressant et rempli d'infos pertinentes, toutes vérifiées sur ma route.

J'ai donc réussi ma traversée Nord-Sud en solitaire. 13 jours de marche à travers les hautes terres, 13 jours de concentration absolue, de survie, de bonheur, de souffrance, de magie, d'émotion. Une aventure extraordinaire, le chauffeur de bus me déposa le vendredi 18.03.16, bien que très inquiet et retissant à l'idée de me débarquer au départ de la route F88, 59 km au nord de Heroubreiolindir, pour terminer avec un meilleur accueil à Hrauneyjar, le 30.03.16, le voyage de ma vie. Je suis rentré le 2 Avril, depuis je prends le temps de vivre ce voyage, car sur place, pas une seconde de répit, une course contre la météo, des dizaines "d'imprévus anticipés" (expression qui s'adapte parfaitement à l'Islande) qu'il fallait gérer, prendre les bonnes décisions, gérer l'effort, s'adapter à une météo qui est propre à l'Islande, que l'on ne peut voir nul part ailleurs, météo différente de celle rencontrée en montagne, en Arctic, au Groenland et même Antarctique, météo qui en hiver est extrêmement violente. Pour exemple, j'ai marché mes 20 premiers kilometres sur des piscines recouvertes d'une couche de glace qui cédait une fois sur deux, du coup, 50 cm d'eau glacée au dessus des genoux, mon piolet pour casser la glace et avancer, entre 3 et 5 degrés, tempête de vent à plus de 120 km/h au centre, pluie à l'horizontale (les meilleurs Gore-Tex sont aussi efficaces en terme d'imperméabilité qu'une feuille de papier toilette..), brouillard givrant bloquant toute visibilité à plus d'un mètre et 3 derniers jours, temps calme mais -32 degrés.. L'expression Islandaise "si le temps ne te plait pas, attends 5 min" et n'espérez pas pour le mieux, dans le meilleurs des cas, c'est pire.

La réussite de ce voyage, je la dois à une préparation des plus méticuleuse, sur le plan technique, mentale et physique. Il faut le vivre pour le croire, j'ai du me battre avec les services de secours pour leur prouver que je n'étais pas un clown en quête d'une bonne expérience, supplier le bureau des guides pour obtenir quelques infos, survoler les emails pessimistes de l'office du tourisme de Reykjavik, qui m'écrivait "The highland at this time of the year can be fatal, we don't recommend you to attempt such a dangerous adventure.." et quasiment tirer le frein à main du bus qui ne voulait pas me déposer au milieu de rien. En revanche, une fois de retour, tapis rouge, j'ai tissé des liens formidables, découvert des gens incroyables, un peuple d'une extreme amabilité, ils sont simplement vrai, une devise "fais d'abort et parle après"..

Cher Youge, j'ai eu raison de te faire confiance, je te dois, en grande partie, la réussite de cette aventure, les service de secours ICE-SAR ont salué la manière dont j'avais préparé cette expedition.

Je suis sur le point de terminer le récit de mon expédition, avec toutes les infos nécessaires pour celles et ceux susceptibles de tenter l'aventure, ici www.siteddylafait.com , à partir de la semaine prochaine . Je me suis permis de citer ton Forum ainsi que ton propre récit.

Au plaisir de partager un jour nos aventures autour d'un bon verre,

Bien à toi,

Allan


Haut
  Profil 
 
Administrateur du site
Hors ligne

Inscription: Déc 2011
Messages: 467
Sexe: Non specifié
Posté: 19 Avr 2016, 11:16 

Salut Allan !

Ah merci mille fois pour ton retour, ça fait vraiment plaisir ! Je suis content que tu aies réussi ! Vraiment ! Et j'ai hâte de lire ton récit et de voir tes photos, d'avoir tous les détails, s'il y avait beaucoup de neige, l'état des rivières... Donc ça y est maintenant on peut considéré que tu es baptisé !
J'imagine très bien la tête du chauffeur de bus qui t'as déposé au milieu de rien  :lol:
Et tu m'étonnes qu'à l'office du tourisme ils n'étaient pas très chauds avec ton projet, ils ne gèrent pas des trucs de ce calibre mais sont plutôt habitués à donner des infos pour des tours de l'île en voiture de location l'été par exemple.

Sinon oui, faudrait qu'on discute de tout de vive voix, à l'occase... Je suis dispo ce week-end et la semaine prochaine. Tiens moi au jus par mail privé si t'es dispo, ça serait un plaisir de voir tes photos...

A bientôt.

Jouge


Haut
  Profil 
 
Administrateur du site
Hors ligne

Inscription: Déc 2011
Messages: 467
Sexe: Non specifié
Posté: 18 Nov 2016, 15:40 

@ Gabriel,

il est certain que l'idéal serait de passer les voir, sur place, car il y'aura toujours de précieux renseignements de dernières minutes qu'ils pourront te donner comme l'enneigement sur certaines zones ou des précisions sur l'itinéraire pour éviter certaines petites ravines par exemple qui seront difficiles à passer avec la pulka. Ceci dit tu peux leur envoyer toutes les infos par mail comme tu dis : photos de toi équipé pour qu'ils voient la couleur de ta veste, de ta tente... Si tu passes les voir sur place ils vont sûrement tenter de te dissuader de le faire car de plus en plus de gens se lancent dans des aventures hivernales sans être préparé à l'hiver islandais : les tempêtes d'hiver là-haut n'ont absolument rien à voir avec celles qu'on peut rencontrer sous nos latitudes, le vent tout simplement est monstrueux, il tenteront de te dissuader si tu n'as pas une solide expérience.
Bref, oui un mail peut suffire, ils ont des formulaire en ligne prévus à cet effet.

Tu peux louer des balises pour 1200 kr par jour :
http://safetravel.is/product/plb-reykjavik/
http://safetravel.is/product/plb-isafjordur/

Mais ils n'aiment pas trop qu'on déclenche un appel de détresse via une balise, je ne sais pas pourquoi... Ils préfèrent qu'on les appellent via tel iridium. En tout cas avant de partir prends une bonne assurance, du genre que propose celle du Vieux Campeur. Car les secours sont gratuits et ça risque de ne plus durer à cause des sorties de plus en plus nombreuses qu'ils doivent effectuer à cause de certains "inconscients". Et pour info une sorite de récupération d'un skieur en détresse en plein centre de l'Islande coûtent entre 30 000 et 35 000 € (ils partent en convoi de plusieurs super Jeeps). Donc sois bien assuré.
A ta place j'oublirais la balise Spot car l'Islande est à la limite des latitudes qu'elle couvre. Ça ne passe pas toujours, prends plutôt une vraie balise.
As-tu des expériences d'expés en hivers ? Souvent les gens vont se tester dans la traversée du Vercors à skis.
Si t'as d'autres questions...
Mais ouvre plutôt un post dans le forum que tout le monde puisse avoir accès aux infos.
Et tiens nous au jus.


Haut
  Profil 
 
Administrateur du site
Hors ligne

Inscription: Déc 2011
Messages: 467
Sexe: Non specifié
Posté: 29 Mar 2017, 09:37 

Ci-joint le documentaire d'Allan sur sa traversée à skis : http://www.siteddylafait.com/new-page-1/


Haut
  Profil 
 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

Permissions de ce forum:

Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 messages ] 


cron
Créer un forum | © phpBB | Entraide & support | Forum gratuit