Islande

Voyage en Islande


Heures au format UTC + 1 heure



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
Administrateur du site
Hors ligne

Inscription: Déc 2011
Messages: 467
Sexe: Non specifié
MessageSujet du message: Explosion du tourisme
Posté: 09 Sep 2016, 12:08 

En 2015 l’Islande a connu une augmentation de 34 % de visiteurs. C’est une sacrée manne pour l’économie du pays, cela l’aide à se relever de la crise, le tourisme devenant la première source de revenu du pays.
En l’espace de 10 ans le nombre de visiteurs a plus que doublé avec, 1,7 million en 2016.
Il y a plusieurs causes à cette augmentation de la fréquentation. En 2010 le volcan Eyafjallajokull a paralysé le ciel aérien en Europe, projetant du coup l’Islande sur le devant de la scène. La situation de plusieurs pays dans le monde s’est dégradé niveau tourisme à cause du terrorisme, et dans le domaine cinématographique plusieurs films et séries ont fait une bonne pub gratuite à l’Islande : Game of Thrones , Oblivion, Interstellar…
Il y a aujourd’hui 4 grands bateaux de croisière offrent des tours de l’île.
Le gain financier pour le pays est énorme, ramené au nombre d’âmes dans le pays cela représentante 7000 € par habitant.
Seulement voilà, cette situation nouvelle a quelques inconvénients… En arctique la nature s’abîme plus vite qu’elle ne se régénère, on trouve de plus en plus de 4 X 4 qui roulent en hors-piste. On vu certains campeurs camper un peu n’importe où, comme sur des parkings en ville et laissant les lieux dans un endroit déplorable après leur passage, mais aussi dans des lieux plus insolites comme ce couple de canadiens surpris au petit matin dans l’église de Reykholar par un habitant du village. Ils cuisinaient avec leur réchaud ce qui peut s’avérer dangereux car l’édifice est entièrement en bois, et avaient étendu leurs affaires à sécher défigurant l’intérieur. Tous les touristes n’adoptent pas ce genre de comportement bien sûr mais sur le nombre il y en a quelques-uns qui font chuter la moyenne. C’est dommage car à l’avenir l’église Reykholar sera fermée à clé, donc on ne pourra plus la visiter librement. Les habitants d’Egilstadir commencent à perdre patience à la vue de tous ces camping-cars stationnées un peu partout et qui défigurent le paysage. Pour éviter ce genre de désagrément, on a créé des campings spéciaux pour les camping-cars.
Le pays a accepté trop de touristes d’un coup, sans avoir les infrastructures suffisantes. Certains site de la ring road ont installés des toilettes en urgence, d’autres sites ont été contraints d’améliorer leur balisage pour plus de sécurité comme à Gullfoss. Le site de Geysir devient dangereux quand 200 personnes se pressent autour du geyser. Lorsde mon premier séjour en Islande à la fin des années 90 on était 2 ou 3 touristes autour du geyser le soir, ce qui aujourd’hui n’est plus possible. Il est évident que les infrastructures du cercle d’or sont encore très insuffisantes, et rendre le site de Geysir payant ne refroidira personne de venir visiter ce site facilement accessible depuis la capitale. Et que dire du Blue Lagoon où il faut désormais réserver avant de s’y rendre.
La région des fjords de l’ouest restait encore épargnés par ce genres de désagrément et gardait son isolement, aujourd’hui est également très fréquentée. D’ailleurs 3 moutons écrasés par jour. Quand on écrase un mouton il faut théoriquement le signaler aux autorités, ce qui en réalité n’est presque jamais le cas. Inutile de préciser que sur la route n° qui fait le tour de l’île on observe des records de trafic, et du coup il peut devenir dangereux d’y faire du vélo.
Les routes dites « gravel surfaces » donc non-goudronnées sont pour beaucoup retravaillées au bull dozer chaque printemps, mais là cette remise à niveau devient insuffisante. Ce genre de routes se détériore beaucoup plus rapidement avec l’augmentation du trafic, ces routes deviennent même dangereuses car il se crée des ornières, des nids de poule. Il y a quelques années on ne se méfiait des pistes non goudronnées qu’à leur début et à leur fin avec le fameux panneau « Malbik Endar » (= fin de la surface goudronnée), aujourd’hui il faut y être très prudent tout du long. D’ailleurs on assiste à une explosion du nombre de sorties de secours pour des touristes embourbés sur ces pistes après qu’il ait plu (c’est surtout vrai dans les highlands, route 35…).
Certains touristes ont vraiment une attitude qui traduit l’ignorance des dangers que peut recéler le pays : récemment, à plusieurs reprises certains se sont fait happés par des vagues sur la plage de cendre noire de Vik, d’autres ont dû être secourus par les Rescue Team car ils étaient montés sur les ice bergs de Jokullsarlon. Les secours sont gratuits en Islande, organisés par des bénévoles, et cela pourrait changer suite à ce genre de comportements. Partout dans le pays ces comportements non adaptés font que les admissions dans les hopitaux ont augmenté de plus de 40 % ces derniers temps.
En ce qui concerne le mythique Laugavegur a été le premier touché par le phénomène de sur fréquentation où on compte désormais plus de 100 000 randonneurs durant la saison estivale… C’est sûr qu’avec le mythique Landmannalaugar et sa source chaude au bout il y avait peu de chance qu’il n’échappât à la règle. Mais ces grands espaces vides sont l’identité de l’Islande et se retrouver à plus de 60 dans la source du Landmannalaugar n’a plus aucun charme.
De nouvelles infrastructures ont été créées comme un bâtiment de douches à Emstrur, un nouveau bâtiment à l’étape d’Alftavatn… Cela rend le trek beaucoup plus facile et créée un appel d’air. A quand un terrain de tennis à Thorsmork et des toboggans aquatiques dans la source chaude du Landmannalaugar ? Les autorités affirment dépenser l’équivalent de 700 000 € par an pour l’entretien du Laugavegur.
Visiter le pays en hiver n’est même plus une garantie d’avoir les paysages islandais rien que pour soit, là aussi le tourisme de masse gagne du terrain à vitesse grand V.
Mais dès l’arrivée en Islande commence une vraie foire d’empoigne pour récupérer ses bagages sur les tapis roulants de l’aéroport. Avec la création de nouvelles lignes aériennes ils ont été contraints d’installer un nouveau système de manutention des bagages capable de gérer 5000 bagages à l’heure. Avec 6,25 millions de touristes par an c’était nécessaire mais restera certainement insuffisant pour les 14 millions prévus en 2040.
Malgré l’afflux de tous ces touristes en nombre, les habitants de Reykjavik ont à 86 % une idée positive des touristes. Tu m’étonnes John !
Une piste serait peut-être de sortir des sentiers battus. Certains tours operators ne proposent plus la visite du Landmannalaugar et l’ont remplacé par le massif des Kerlingarfjoll tout aussi coloré. Peut-être qu’en incitant les voyageurs à venir en juin et septembre on arriverait à limiter les dégâts en lissant la fréquentation de certains site. Ce n’est même pas sûr…


Haut
  Profil 
 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Permissions de ce forum:

Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 


cron
Créer un forum | © phpBB | Entraide & support | Forum gratuit